To top

octobre 2016

31 Oct

Une vie, sans mes enfants ?!

dsc07754

[dropcap custom_class= »normal »]M[/dropcap]es enfants, qu’est-ce que je ferais sans eux ?! Bah euh…tout plein de chose !!

Déjà, je serais moins crevée. Doudou étant grand, je n’aurais à m’occuper que de moi ( bon okay, un peu de lui aussi ). Je pourrais de nouveau me coucher très tard, quand bon me semble. Je pourrais de nouveau sortir, lorsque l’envie me prend. Je pourrais passer une semaine, à ne manger que des cochonneries, sans faire un seul repas équilibré. Je pourrais partir en week-end plus souvent. Je pourrais m’acheter des trucs qui me font plaisir à moi, sans culpabiliser. Je pourrais continuer à pester après des enfants qui pleurent dans la rue ou ailleurs, en protestant contre les parents, sans me mettre une seule seconde à leur place !

Au quotidien, je n’aurais peur pour personne ( bon, si, pour ma famille mais pas tous les jours ) je pourrais être un peu plus égoïste, être plus insouciante. Je pourrais vivre au jour le jour, sans me préoccuper du lendemain. Je pourrais avoir des idées folles et les accomplir, de jour comme de nuit. Je pourrais être irresponsable tout en ayant le coeur léger, je pourrais tout plaquer du jour au lendemain pour devenir acrobate de haute voltige dans un cirque en Russie ( sauf que j’ai le vertige, mais je pourrais en tout cas…)
dsc07790

Autant dire, que je pourrais en faire des choses, si je n’avais pas mes enfants. [blockquote] »Mais merde ! Qu’est-ce que je serais malheureuse sans eux… »[/blockquote]

Je préfère mille fois, être privé de toutes ces choses et avoir le coeur en fête, chaque jour. Clairement, je serais contente d’avoir de nouveau cette liberté. Mais je ne me souviens pas avoir été aussi heureuse, que le jour où je suis devenue maman. Mes enfants, me comblent tellement, que le reste me paraît bien futile à côté.

Même si certains passages sont plus difficiles, Nell et Jude sont des enfants adorables, qui méritent qu’on sacrifie quelques petites folies, rien que pour l’un de leur sourire. Un « je t’aime, maman » de mon grand garçon, vaut tout l’or et toute la liberté du monde. Lorsqu’ils jouent ensemble, leur petit rire cristallin, me donne l’impression que c’est Noël. Ce bien être si profond, que je ressens, c’est à eux que je le dois.

Et si, en fait, ma liberté c’était eux ? Depuis que mes enfants sont là, je me sens libre d’être moi. Et si à la fin, c’était ça, la liberté…?! En tout cas, c’est la mienne. Une vie, sans mes enfants ?! JAMAIS, plutôt crever en l’air, accrocher à un trapèze volant,  que de ne plus sentir mes petites têtes tendres contre mon coeur…

 

dsc07773 dsc07763 dsc07755

Rendez-vous sur Hellocoton !