To top

janvier 2018

19 Jan

NI-STRING, MI-CULOTTE ?

Et là, vous vous dites «  ça y est elle a craqué son slip ! Elle nous montre sa petite culotte ! » Dernièrement, on a parlé fringues, pompes, amour, alors qu’est-ce que serait la vie, sans parler culotte ? C’est vrai, normalement c’est un peu le truc que tout le monde porte. Mais c’est aussi, un grand sujet de discorde chez la gente féminine ( masculine non, on sait tous ce qu’ils préfèrent et puis on s’en fout ! ) Y a les nanas qui préfèrent les strings ( côté sexy oblige, je soupçonne le côté « je veux plaire à mon mec » ou «  je veux plaire aux mecs » ) ne soyons pas mauvaise, chez certaines le string peut être très perso et engendrer des pensées positives qui occasionnent dès lors, dans le mental de la bienheureuse, une certaine féminité. Peut-être même qu’elles trouvent ça confortable !!!!!!! Ce qui est probablement, très vrai. Il en faut tellement peu parfois, pour se sentir mieux !

Il y a également les nanas, qui font l’impasse sur le côté sexy, pour bénéficier d’un confort absolu mais qui part d’autre moyen, plus spécifiquement et communément appelé « le comportement », les rend sensuelles. Je fais définitivement partie de ce groupe. Les culottistes font leur show !!!!!! Oh ! Oh ! Oh ! ( j’avoue, mon cri de joie ressemble plus à une initiation à une père-noëlisation. Au temps pour moi…)

Je n’ai rien contre les femmes qui veulent être sexy, tant que c’est de bon goût, ça peut être très sympa. En revanche, je déteste la vulgarité. Je ne suis pas à l’aise avec le côté sexy ( ce n’est tout simplement pas moi) , j’ai une nette préférence pour la sensualité. Et ce qui fait la sensualité, ce n’est pas vraiment ce qu’on porte, mais comment on le porte, la sensualité émane du corps, des gestes, des mouvements.

 

En fait, si vous voulez, je n’ai pas envie que la chose me rende sexy, j’ai plutôt envie de rendre sensuel la chose… ( pas mal, hein ? Hey, le génie ne s’invente pas…)

 

Je ne sais pas pour vous, les culottistes, mais j’aime les culottes style Petit Bateau et les shortys. J’aime sentir mes fesses, bien enveloppées, recouvertes d’une matière douce et agréable. En bref, j’aime ressentir le confort de quand j’étais petite fille. Je ne me sens pas pour autant gamine, bien au contraire. Ce côté un peu innocente, voir timorée, occasionne en moi « confiance et féminité ».

 

« Une culotte, ça fait tant de chose ? » « Mais oui, ma bonne amie… »

 

Tout comme un soutien-gorge mal ajusté, rendra pénible la journée. Une culotte ou un string bien porté, rendront grâce à de longues heures passées  !! Non, mais c’est vrai, on sous-estime le pouvoir des sous-vêtements. Lorsqu’on arrive à oublier ce que l’on porte, c’est que le travail est achevé ( je parle pour celles qui se cherchent encore ! ) «  Oh l’autre hey , conseillère en culottes », bah ouais j’ai raté ma vocation…

 

« C’est à la culotte de ses filles qu’on juge un pays. » 
Frédéric Dard.

 

 

C’est moi, où on voit que les fêtes de Noël sont passées par là…!?