To top
8 Juin

Dilemme de lectrice

DSC02364

 

H

an, quoi ? Elle sait lire ?! Réflexion à la con, évidemment que je sais lire, si non comment je ferais pour écrire…Pfff… Figurez-vous que je ne m’intéresse pas qu’au make-up. J’ai également une vie littéraire, ma bonne dame ! D’ailleurs hier, en circulant dans les méandres de la blogosphère littéraire, je suis tombée sur le thème  «  Dilemme de lectrice », qui m’a donné envie à mon tour, de répondre aux questions posées.

Tu as plusieurs centaines de livres dans ta pal ( pile à lire ). Comment décides-tu de ta prochaine lecture ?

Alors, oui j’ai effectivement une PAL. Qui ne descend plus très vite, depuis que j’ai les enfants. En règle général, si je n’ai pas d’idée précise de ce que je veux, je vais tous les regarder, voir si déjà certains m’inspirent. Si oui, je les sélectionne puis je lis le résumé et si je me retrouve avec 2 livres ex aequo, je tire au sort, mais comme j’ai l’esprit de contradiction, j’opterai finalement pour l’autre. J’adore commencer un nouveau livre.

 

DSC02362

Tu es as la moitié d’un livre et tu ne l’aimes pas. Tu abandonnes ou tu continues ?

Je déteste ne pas finir un livre. Mais alors vraiment. En temps normal, je me pousse au cul pour aller jusqu’au bout, même si je sais que je risque de me faire chier, terminer un bouquin est une telle satisfaction, et si il est nul, c’est juste un exploit ! Mais je dois avouer, qu’il m’est déjà arrivé de ne pas finir, comme par exemple, cette daube infernale de «  50 nuances de Grey » de El James. Je me suis arrêtée à la moitié, on m’a poussé à lire ce truc de part et d’autre, et comme j’aime me faire ma propre opinion, j’ai fini par perdre de l’argent et du temps.

 

DSC02365

Les couvertures d’une saga que tu aimes ne se ressemblent pas. Comment tu gères ça ?

J’avoue que ça, c’est un truc qui m’emmerde. Mais quand on aime, on ne s’arrête pas à ça. Par exemple, la saga Harry Potter. J’ai les 4 premiers en format poche et les 3 derniers en grand format. Je n’ai pas pu attendre qu’ils sortent en poche, du coup la série est dépareillée.

 

DSC02368

Tout le monde aime un livre que toi tu n’aimes pas. A qui en parles-tu ?

Ah bah tiens, nous revoilà sur « 50 nuances de conneries » ! Une bonne partie des femmes de mon entourage ont adoré, mais alors à un point !! Photos, messages sur Facebook et ne parlons pas du film. Alors oui, évidemment, je me suis sentie seule. Mais je m’en contrefous, je donne mon avis à qui me le demande. J’en ai parlé à Doudou, qui s’en est moqué comme de sa première chemise. Mais j’aurai aussi pu en parler à mon oncle, qui aurait sûrement prit du plaisir à m’entendre me lamenter, sur le pauvre sort de ces milliards de nanas qui ont succombé à cette monticule d’âneries complètement aberrantes.

 

DSC02369

Tu es en train de lire dans un lieu public et tu sens que tu vas pleurer. Que fais-tu ?

Je pleurs. Si je suis émue comme ça, c’est que je suis entièrement dans ce que je lis, je n’ai donc plus conscience du reste du monde. Je suis dans ma bulle, et dans ma bulle tout est permis, pleurer y compris. Et puis pleurer, n’est pas une tare, ça fait partie de la nature humaine, il n’y a pas de quoi avoir honte. Dans l’autre sens, j’aime voir les expressions, les émotions sur le visage d’une personne entrain de lire.

 

DSC02370

La suite d’un livre que tu aimes vient de sortir mais tu as oublié pas mal de choses. Que fais-tu ?

Sans hésitation, je me replonge tête baissée dans le premier tome, avec le plus grand des plaisirs, pour encore mieux apprécier le second.

Tu ne veux pas prêter tes livres. Comment dis-tu non gentiment si on te pose la question ?

Arf, dur dur. Je fais comprendre, que ce livre est vraiment très important pour moi, qu’il ne faudra pas l’abîmer et surtout ne pas oublier de me le rendre « assez rapidement ». En général, ça dissuade l’emprunteur d’emprunter. Ou alors, je dis simplement, que je ne prête plus mes livres, depuis qu’on m’en a rendu abîmé ou pas rendu du tout. Je suis plutôt de nature généreuse, je pourrais donner n’importe quoi, mais les livres c’est différent. C’est comme rentrer dans mon intimité. J’ai vécu des moments précieux avec bon nombre de personnages et suivant le livre, je pourrais avoir du mal à le prêter. Après tout dépend également de la personne.

 

DSC02366

Tu as choisis et reposé 5 livres le mois passé. Comment gères-tu ta panne de lecture ?

Chez moi, la lecture c’est souvent périodique. C’est-à-dire, qu’il y des périodes où je vais dévorer, et d’autres où je n’ai juste pas envie de lire. Si cela arrive, je gère bien, je sais que ce n’est qu’une passade. Des temps meilleurs suivront…Et puis par chance, j’ai d’autre passion dans ma vie.

Il y a énormément de nouveaux livres que tu rêves d’acheter. Combien en achètes-tu réellement ?

Par le passé, il m’est arrivé de tout acheter. Je pouvais rentrer chez moi, avec une dizaine de livres. Aujourd’hui, je vais me concentrer sur deux ou trois, ceux qui m’attirent le plus. Et puis, même si il peut être dur de faire un choix, ils seront toujours là demain.

Après les avoir achetés combien de temps restent-ils dans ta pal avant que tu ne les lises ?

Ca dépend, ça dépasse. Si je suis dans ma bonne phase de lecture, je peux les enchaîner et en lire deux ou trois dans la semaine. Actuellement, je lis moins et moins vite, mes petits amours me prennent beaucoup de temps. Certains de ma PAL, sont maintenant là depuis un bon bout de temps et je le regrette sincèrement…Mais je sais qu’ils sont là, et un jour au l’autre, quand j’aurai plus de temps, je m’appliquerai à faire respecter mon rituel, de la question n°1. Choisir un nouveau livre.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Maud

Bienvenue sur Nell & Jude, ma bulle, mon blog, mon truc à moi. Passionnée par la diététique, amoureuse de la mode. Férue de littérature, glaneuse hors pair de la moindre info sur le web , râleuse à l’échelle internationale et super maman !

4 Comments
  • Margaretha Geertruida Zelle

    Bien apprécié tes réponses. Fort intéressant de comparer à ce que l’on aurait répondu (souvent la même chose que toi, en ce qui me concerne)
    Différences :
    Je n’hésite pas, je ne me force pas. Un livre m’ennuie, le style est lourd et l’histoire banale, je balance. J’ai souvent envie de relire – ou de re-relire et même de re-re-relire etc – des œuvres que j’ai aimées mais il y a tant à lire et la vie passe si vite qu’on n’a pas le temps de tout lire. Alors, je ne vais pas me priver de savourer un moment avec ceux que j’aime pour m’ennuyer avec ceux qui me déplaisent.
    Qu’on ne me parle pas des couvertures de séries dépareillées, je suis capable d’avoir une crise de nerfs !!!
    Pleurer en public en lisant est moins gênant, je trouve, que rire. Mais comment résister ? Et pourquoi ?
    Je me souviens d’une dame qui me faisait face dans le métro et j’admirais toutes les expressions que prenait son visage en lisant, joie, tristesse, frayeur, colère, etc… J’ai jeté un coup d’œil sur son bouquin en me levant : c’était une partition musicale.
    Tout à fait avec toi pour les livres qu’on est les seul(e)s à ne pas aimer. On est sensible à une œuvre d’art ou pas. On ne vas tout de même pas se forcer pour être à la mode !
    Comme disait Toulouse-Lautrec : »La peinture, c’est comme la merde, ça se sent mais ça ne s’explique pas. »

    8 juin 2016 at 21:04 Répondre
  • Hélène

    Alors moi c’est terrible : j’adore lire mais dès que je me pose le soir dans mon lit pour bouquiner je lis 2 pages et je dors ! Du coup je mets 10 ans à lire un bouquin !
    Par contre mdr pour 50 nuances de grey j’ai mis je pense 5 mois à lire le 1er et là cet été ça fera 2 ans que j’ai commencé le 2eme et je n’ai toujours pas fini ! Mdr ! Et devine quoi j’ai le 3eme qui m’attend quelque part dans la maison. Je ne sais même plus où je l’ai mis tellement c’est naze !
    Mon nouveau bouquin que j’ai eu pour la fête des mères c’est la nouvelle biographie de Polnareff ! Et j’adore le titre (SPERME). Mais bon faudrait que je me motive à le lire !

    8 juin 2016 at 21:52 Répondre

Leave a reply