To top

BALANCE Tag

22 Nov

Kilos VS Centimètres

Il n’y a pas à chier, le poids ne veut strictement rien dire ! Enfin, c’est un genre de baromètre. Ca nous situe plus ou moins. Mais là, où ça ne veut rien dire, c’est visuellement. Je m’en rend compte à mes fringues. Par exemple, je sais que telle ou telle fringue, je peux les porter lorsque je fais tel poids, or actuellement, même en faisant plus j’arrive à les porter. Ce n’est donc clairement pas grâce à ma perte de poids, mais ma perte en centimètre.

 

Depuis mon dernier article, je ne perdais pas de poids sur la balance et puis bam d’un coup en quelques jours, perte de 1,5 kg. Bien sûr, je suis très contente. Et même si je sais que les kilos ne sont pas si important que ça, mon cerveau y est encore habitué. Il va falloir un peu de temps, avant qu’il accepte totalement de ne plus se peser. Et puis, la balance agit un peu comme un indicateur dans le temps de ce qu’on a été, je sais qu’à tel poids, je suis comme ça physiquement etc…Alors que si je regarde mes mensurations, ça n’a pas d’impact dans ma petite tête. Je me projète sur rien du tout. C’est donc plus décourageant.

Et puis, c’est plus simple de se peser régulièrement que de prendre ses mensurations. Lorsque la balance annonce une bonne nouvelle, elle joue sur l’humeur. Si il y a perte, la journée prend une tout autre tournure, en gros, elle démarre bien ! On pète le feu, on se sent forte et on pourrait défoncer n’importe quoi, notre confiance est à son comble.

Alors, que quand je prends mes mensurations ( ce qui arrive une fois par mois, voir même plus ) même si je vois – 4cm, bah je trouve ça cool, mais je me rends moins compte. Mais si je commence à intellectualiser la chose, je me dis :

 

«  ah ouais 4cm en moins de tour de cuisse, c’est pas mal ! ». Et je suis contente. Malgré tout, avec moins d’euphorie…

 

A la rentrée de septembre, j’avais donc tout mon poids en trop, et faut être honnête, je n’avais plus de pantalon à ma taille ( j’aurai dû prendre une photo à l’époque ) mon jean boyfriend étant le plus large, je ne mettais que lui. Et pourtant, il ne m’allait plus du tout non plus, il me serrait trop de partout. L’horreur, quand tu te rends compte, que même ta fringue de secours devient trop petite ! Depuis septembre, je ne l’avais pas remis. Or de question, de revoir une telle image de moi, saucissonner dans ce jean. Mais ce week-end, je l’ai retrouvé ( oui parce que j’avais fini par le cacher le salopard ) et Oh My God ! Je ne m’attendais pas à avoir autant perdu, il m’allait comme un gant, voir même peut-être un chouya trop large.

En bref, je dirais que prendre ses mensurations, est une indication plus significative sur la perte de poids. Elle a plus de valeur et elle est plus concrète. Mais la pesée, est un atout pour le moral ( quand elle obéit à sa maîtresse ). Elle peut rendre complètement euphorique et motive ses troupes !

 

On peut faire un mélange des deux, comme ça lorsque vous voyez que vous avez perdu en centimètres, mais pas en poids ( ou pire que vous avez repris ) vous savez à qui vous fier !!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
27 Mai

La balance : amie pour la vie ou ennemie public n°1

B

ah faut être honnête, tout dépend de ce qu’elle à dire…
Ah ! Les nanas et la balance, c’est soit « the big love » soit «  Sarah Connor ? Bang ». Qu’est-ce qu’on peut être terrible avec ça. Le jour où ça ne va pas…

perte de poids (1)n

Le matin, tu montes sur ta balance, tranquille, hyper confiante. En te rappelant qu’hier tu n’as mangé qu’une seule feuille de salade ( et pas n’importe laquelle, de la mâche ! ) tellement fière de toi, tu chantes, tu souris à la vie… Et là, c’est le drame. 400 g de plus que la veille. NON MAIS T’ES SÉRIEUSE LÀ ??? Alors bien décidé, à la faire mentir (oui parce que c’est bien connu, qu’une balance, c’est une putain de mytho. Pas toujours. Mais souvent. ) tu remontes. Mais non, la bougresse n’en démord pas ! C’est là que tu te dis, « ah d’accord, donc en plus d’être une putain de mytho, t’as aussi un putain d’esprit de contradiction ! Sale manipulatrice, vicieuse, putride et défectueuse tortionnaire » Résultat, tu la change de place, en te disant qu’après tout, on ne sait jamais, c’est peut-être le sol qui n’est pas droit. Tu ouvres le truc des piles, au cas ou y en aurait une, qui voudrait s’amuser avec tes nerfs. Tu en touches deux mots, à ton mec, en lui disant qu’il faudrait peut-être penser à changer la balance, parce qu’elle déconne vachement ! Et c’est là, que ta future victime te répond «  non, je me suis pesé tout à l’heure, elle marche nickel ! »

Autant dire, qu’une balance à un drôle de pouvoir sur les femmes. Elle a le pouvoir de te faire passer une des plus belles journées de ta vie ou une des pire ! Chapeau bas mzelle !!!

Ou alors…

balance poidsAprès une très mauvaise nuit, mal réveillée, de mauvaise humeur, tu montes sur l’ennemi public n°1, sans grand espoir. Mais juste histoire, d’avoir un truc sur lequel passer tes nerfs et que la raison soit justifiée. Et « hein ? Quoi ? Mais comment s’est possible ? J’ai pas arrêté de bouffer hier !!! » moins 750 g. L’euphorie est là. Ô Miracle ! Alléluia !!!! Dieu est grand, Dieu est bon, gloire à toi seigneur !!! ( oui parce que quand la balance est ton amie, tu crois en Dieu bien sûr, tu te mets à avoir la foi. Ce n’est en aucun cas, grâce à toi que tu en es là, bah oui je vous rappelle que c’est un MIRACLE ) Inévitablement, l’air ENDIABLÉ « Sing Hallelujah » de Dr.Alban se joue dans ta tête ! Tu t’élances fièrement vers ton mec, en l’embrassant et en lui déclarant ta flamme. Tu lui annonce même que DIEU EXISTE, tu respire le bonheur, TU ES LE BONHEUR. Tu le saoule de toute cette joie, qui te rends zinzin.

Mieux qu’une voyante, tu sais dorénavant que ta journée sera bonne, puisque ta balance te l’as dit !

wdcvbn

Tellement fière, t’en ferais bien un tableau à la Andy Warhol pour ta salle de bain, ou des cartes de voeux…!

En conclusionje dirais qu’il est important de monter de temps à autre sur la balance, pour savoir où on en est. Le poids, est juste un indicateur. Et puis c’est bien, de savoir si les efforts que l’on fait sont payant et si on va dans le bon sens. Mais il ne faut surtout pas en faire une obsession, ça peut être vite dévastateur, surtout chez ton mec.

Prenez mon exemple. Ces derniers mois, j’avais pris un peu de poids, à force de manger comme quatre. Bah quoi, j’avais faim. Je m’étais fixée l’objectif de 54 kg, pourquoi ? Parce que c’est un poids, auquel je me sens bien. J’ai donc perdu du poids, et comme vous pouvez le voir, j’ai atteint mon objectif. Maintenant, je ne souhaite plus perdre, mais m’affiner en faisant un peu de sport. La balance ne pourra pas m’aider à savoir si je me suis affinée, en revanche le mètre ruban, oui. On néglige trop souvent, les centimètres, alors que c’est bien souvent plus important, ça se voit et ça se sent tellement dans les fringues, c’est vraiment génial. Et si on ne voit pas trop les chiffres descendre, ça n’a pas le même effet sur nous, ça saoule un peu mais on s’en fiche.

Alors, la balance, elle est bien gentille, mais là il en va de ta relation de couple ! Parce que ton mec, lui il en a rien à foutre de ton poids, ou alors si il te fait de méchantes réflexions dessus, ne change pas ta balance, change de mec  😉

Rendez-vous sur Hellocoton !